La lessive et autres histoires des femmes migrantes, Editions d'en bas, 2017


La lessive et autres histoires des femmes migrantes rassemble plusieurs récits recueillis auprès de femmes venues d’ailleurs à Genève ou ayant un lien avec la ville. Ce sont des parcours singuliers marqués par le mouvement ; tantôt des migrations volontaires, tantôt forcées par les guerres, les persécutions ou la misère. Ces femmes viennent du monde entier : de l’Algérie à la Turquie, de l’Argentine au Rwanda ; des cultures et des contextes sociaux très différentes. Leurs histoires, néanmoins, racontent ce qui les unit : la quête d’une vie meilleure, d’identité, d’amour, de liberté, de solidarité et de la justice.

S’appuyant sur les vécus de ses interlocutrices, Yudit Kiss a écrit ces récits en mobilisant de nombreux styles narratifs en fonction de chaque histoire avec une prédilection pour le conte et parfois même le conte fantastique. Elle explore ainsi les origines, les péripéties de l’arrivée et de l’installation à Genève de ces femmes. Heureux ou tragiques, les destins que ces histoires racontent sont marqués par le courage et la résilience.


Le livre a été présenté :



Critiques


« L’ouvrage se compose au final d’une mosaïque de destinées avec, pour dénominateur commun, l’espoir d’une vie meilleure. Il permet d’approcher différents milieux sociaux, de se familiariser avec la culture et les origines des protagonistes et de rappeler que quitter son pays nécessite courage et résilience… »

Sonya Mermoud, Hommage à des migrantes, ces héroïnes…L’Evènement syndical, No. 35- 30 août 2017.


« L’ouvrage réussit à trouver un ton tout à fait juste et exacte pour parler de la migration (…) une formule stylistique qui permet, sans effacer les drames de ces destins, de rendre l’honneur et la dignité à ces femmes, en choisissant un ton et une formule littéraire qui s’approche au conte. »

Sita Pottacheruva, Introduction, Radioliteractif, 19 septembre 2017, Radio Cité Genève


« …YK. trouve avec ce recueil un ton juste et poétique sur un thème actuel. »

Sita Pottacheruva, Récits des femmes migrantes, Le Courrier, 22 Septembre 2017


« La Lessive est le guide de l’expérience humaine élémentaire, la quête d’une vie meilleure. (…)Avec la sagesse d’une conteuse qui aurait son permis de conduire en neurosciences, Yudit Kiss maîtrise la distribution des substances chimiques qui déclenchent l’empathie. Genève devient par elle un haut lieu d’émotion: on ne regarde plus une étrangère assise dans un tram sans imaginer son «il était une fois».

Joëlle Kuntz, Des femmes blessées et réparées ,   Le Temps, 19 décembre 2017


« YK porte la parole de ces femmes migrantes qui le plus souvent n’osent pas, ne veulent pas mentionner les passages douloureux de leur vie et de leur parcours de migrantes. Yk cherche ainsi à montrer la beauté et la lumière de ces femmes qui ont tant souffert … »

Lento Blanche et Falaize Clémence, Diversité News, Le Journal des 5èmes Rencontres de la Diversité, Le Creusot, décembre 2017.


Retour